Colònia Güell. Santa Coloma de Cervelló
Adresse
Centre d’interprétation et d’accueil des visiteurs Claudi Güell, s/n

Colònia Güell

08690 Santa Coloma de Cervelló
Horaires et visite
Horaire d’été, de mai à octobre :

Du lundi au samedis, de 10 à 14 h et de 15 à 19 h.

Dimanches et jours de fête, de 10 à 15 h.

Horaire d’hiver, de novembre à avril :

Du lundi au dimanche, de 10 à 15 h.

Les visites seront interrompues pendant les actes liturgiques (dimanche à 11 et 13 h, et ponctuellement le samedi matin). 

Veuillez confirmer les horaires de week-end au téléphone d’information. 

Fermé : le dimanche des Rameaux, le vendredi saint, les 25 et 26 décembre, les 1er et 6 janvier
Information
Tél.: +34 936 305 807 

coloniaguell@adleisure.com

www.gaudicoloniaguell.org
Comment y parvenir

EnEn train : FGC. Tél. : 932 051 515
Lignes : S4, S8 et S33. De 8 h 30 à 21 h, trains toutes les 15 minutes. Barcelona-Colònia Güell. Durée du trajet : 22 minutes

En voiture : Accès depuis la route BV-2002 entre Sant Boi de Llobregat et Santa Coloma de Cervelló.
En arrivant, suivre la signalisation jusqu’au centre d’accueil des visiteurs.

Prix et remise
Visite guidée de la Colònia Güell + Église (2 heures) + entrée à l’Exposition permanente : 11,50€ par pax

Visite guidée de l’Église (1 heure) + entrée à l’Exposition permanente : 9,50€ par pax

Visite guidée de la Colònia Güell (1 heure) + entrée à l’Exposition permanente: 9,50€ par pax

Entrée non guidée à l’Église + entrée à l’Exposition permanente: 7,00€ par pax

Étudiants, retraités de + de 65 ans et familles nombreuses : 5,50€ par pax.

Tarif de groupe (+ de 10 personnes): 5,00€ par pax

Remise de la Route du Modernisme : 20% sur toutes les modalités d’entrée.
Description
La Colònia Güell : la crypte et le noyau urbain

La Colònia Güell (Colonie Güell) est une ancienne implantation industrielle textile, fondée en 1890 par l'industriel et mécène bourgeois Eusebi Güell à Santa Coloma de Cervelló, dans la banlieue de Barcelone. La Colònia a été conçue autour de l'usine comme un ensemble urbain de logements et de services destinés aux ouvriers -maisons, école, église, boutique, ateneu (sorte de centre culturel), etc.-. Le but était de garantir la paix sociale dans un milieu contrôlé par le chef d'entreprise. La Colònia Güell, cependant, se différenciait des autres implantations de ce type par l'usage qui était fait de la machine à vapeur pour produire de l'énergie, par la séparation de l'usine par rapport à la zone résidentielle, ainsi que par l'intervention d'architectes modernistes de premier ordre. Pour réaliser ce projet, Eusebi Güell a en effet disposé de la collaboration d'Antoni Gaudí i Cornet, de Francesc Berenguer i Mestres et de Joan Rubió i Bellvé. Ces deux derniers, architectes modernistes de prestige et collaborateurs de Gaudí, ont été les auteurs du projet urbanistique ainsi que de certains édifices parmi les plus singuliers -Ca l'Ordal, Ca l'Espinal, l'école, la maison du maître, le Centre de Sant Lluís-, dans lesquels ils ont déployé d'impressionnantes ressources architecturales et décoratives dans le plus pur style modernista. Gaudí, par contre, s'est chargé de l'église. Celle-ci est plus connue sous le nom de cripta (crypte) parce que, par rapport au projet initial, seuls le rez-de-chaussée et son portique ont été construits -selon le projet, l'église devait avoir deux étages et une hauteur de 40 mètres-.


Un ensemble du Modernisme

La fabrique -qui accueille aujourd'hui différentes entreprises et qui est en cours de réhabilitation-, le noyau urbain et l'église forment conjointement ce que l'on a appelé la Colònia Güell. En guise d'introduction à la visite, le centre d'accueil des visiteurs propose d'ailleurs une exposition de l'ensemble. En plus de la visite de l'église, guidée ou non, on peut en faire une autre, guidée celle-là, de la Colònia, afin de s'immerger dans l'ambiance sociale et créative des débuts du XXe siècle. Ensuite, on pourra se promener dans la pinède qui entoure l'église et apprécier la paix qui domine tout l'environnement.


Une œuvre capitale

L'église de la Colònia Güell est considérée comme l'œuvre maîtresse de Gaudí. C'est là, en effet, qu'il a expérimenté et réussi à exprimer son langage architectural le plus personnel. Il a opté ici pour l'usage de colonnes inclinées comme système permettant de supporter le poids de la construction, sans avoir recours ni aux arcs-boutants ni aux contreforts. La distribution des charges a été calculée grâce à la méthode de la maquette polyfuniculaire, méthode qu'il a inventée pour la projection architecturale, et qui, à petite échelle, permettait de prévoir les charges ainsi que les arcs qui devaient les supporter. L'église a été déclarée monument historico-artistique en 1969 et elle est considérée de nos jours comme l'une des pièces fondamentales de l'architecture mondiale du XXe siècle, du fait de la grande innovation qu'impliquait l'utilisation des colonnes inclinées et des voûtes en forme de paraboloïde hyperbolique, ainsi que pour l'admirable combinaison des matériaux.


L'environnement naturel

Gaudí a situé l'église sur la colline la plus élevée de la zone résidentielle de la Colònia, au beau milieu d'une pinède. Grâce aux matériaux de construction qui ont été employés, l'édifice et les colonnes inclinées du portique se mêlent visuellement avec le paysage en un parfait mimétisme. Les murs et les colonnes extérieures combinent sans le moindre caprice les différents matériaux utilisés : scories de fonte, briques recuites et déformées, pierres de calcite et de basalte. Les murs extérieurs présentent une profusion de mosaïques ornées de symboles religieux. Un impressionnant palmier de basalte soutenant les voûtes enrichit le portique. Dans l'atrium, Gaudí a expérimenté pour la première fois dans l'histoire de l'architecture les voûtes de paraboloïde hyperbolique. Le linteau de la porte principale est orné d'une extraordinaire mosaïque.


Un intérieur impressionnant

Dans la crypte, de plan ovale, on remarque avant toute autre chose la solution du plafond basée sur des nervures de brique, les murs de paraboloïde hyperbolique ainsi que les quatre colonnes de basalte qui semblent préhistoriques. Toute cette ambiance -il faut se souvenir que l'église n'a pas été terminée- contraste vivement avec le chromatisme des vitraux. Les bancs ont été conçus par Gaudí lui-même, ainsi que les bénitiers faits d'énormes coquilles soutenues par des supports de fer forgé. Le tabernacle, l'autel de la Sainte Famille et les anges du chœur sont l'œuvre de Josep M. Jujol.

La restauration

C'est au mois de septembre 1999 qu'ont commencé les travaux de restauration de l'église. Ceux-ci sont développés en diverses phases et ils ont pour objectif de :

- récupérer la valeur de l'œuvre d'Antoni Gaudí, tout en respectant avec la plus grande rigueur le projet original et en éliminant les éléments qui ont été ajoutés après que l'auteur l'ait abandonnée ;

- terminer une œuvre inachevée en lui donnant une finition formelle au travers du couronnement du mur extérieur, et ce en utilisant un matériau bien différent du matériau original ;

- donner à l'œuvre des finitions fonctionnelles, aménager les accès, avec un nouvel axe d'entrée et de nouveaux escaliers extérieurs montant à la terrasse qui a été créé en substituant l'ancienne couverture provisoire faite de fibrociment et détériorée ;

- apporter une solution à la dégradation dont a souffert l'œuvre du fait du passage du temps en la nettoyant, en imperméabilisant les plafonds et en restaurant les mosaïques ainsi que les autres éléments dégradés.

À ce jour, on a restauré l'atrium, les porches, les murs extérieurs ainsi que les mosaïques. On a rénové le dallage de l'accès ainsi que celui qui est situé sous les porches. On a restauré et imperméabilisé la rampe inachevée prévue pour accéder à la nef supérieure non construite. On a construit la nouvelle terrasse ainsi que l'escalier extérieur. On a aussi installé l'éclairage extérieur de l'église. En ce qui concerne les interventions plus importantes, il reste encore à réaliser la restauration de l'intérieur du bâtiment ainsi que l'aménagement de l'environnement de l'église dans une enceinte plus vaste.

Consortium de la Colònia Güell