Pavellons Güell
Adresse
Avinguda de Pedralbes, 7.
Horaire
Uniquement ouvert pour les visites guidées samedis et dimanches:

    10 heures 15 et 12 heures 15 anglais

    11 heures 15 catalan

    13 heures 15 castillan

Fermé les 1er et 6 janvier, ainsi que les 25 et 26 décembre. visites concertés: Il existe aussi la possibilité d'effectuer des visites concertés en catalan, castillan, français et anglais.



HORAIRES VALABLES À PARTIR DE JANVIER 2015:

Ouvert tous les jours de 10 à 16h

(dernière entrée à 15h30).

Fermé les 1er et 6 janvier, 25 et 26 décembre.





Complet:

  

              
Information
Tél.: (+34) 933 177 652. www.rutadelmodernisme.com
Remarques
Les horaires ainsi que les langues des visites peuvent varier en fonction de l’époque de l’année, il est donc conseillé de les vérifier au préalable.
Prix et remise
Prix : 

Adultes 6,00 €.

Retraités et moins de 18 ans 3,00 €.

De 0 à 6 ans: entrée gratuite.

Remise de la Route du Modernisme : 50 %. 

Bus turístic: adultes 5,00€.

Bus City Tour: adultes 5,00€.

Visites guidées concertées pour les groupes Réservation préalable au tél. : 932 562 504 ou à l’adresse électronique : cultura-impuqv@bcn.cat

Prix : 150,00 €. 

Prix Licèe: 125 €.



Description

Un des Centres du Modernisme de Barcelone où, avec ce guide, on pourra obtenir gratuitement les bons de réduction de la Route du Modernisme, et où l'on trouvera toute l'information concernant le Modernisme à Barcelone. Gaudí consacra toute sa vie à travailler pour son originale vision de l'architecture et Eusebi Güell fut le mécène qui lui donna les premiers moyens lui permettant de commencer et de réaliser ce type d'architecture si coûteuse. Eusebi Güell voulut agrandir en 1883 l'immense propriété que son père avait achetée quelques années auparavant dans la zone de Pedralbes. Gaudí fut chargé d'une partie des travaux de remodelage (1884-1887) qui ont été dirigés par Joan Martorell. Gaudí a projeté le jardin et les pavillons d'entrée de la propriété à laquelle on accédait par un chemin (aujourd'hui passeig Manuel Girona) débouchant sur la route reliant Barcelone au village de Sarrià. À la fin du XIXe siècle, il n'y avait dans la propriété que la résidence d'été des Güell ainsi que des terres de culture qu'ils exploitaient.



Pour cette œuvre, Gaudí s'est inspiré du jardin des Hespérides tel que Jacint Verdaguer le décrivait dans son grand poème L'Atlàntida. Verdaguer avait dédié son poème au beau-père de Güell, le marquis de Comillas, et curieusement il l'avait terminé dans cette propriété. On remarquera tout particulièrement à l'entrée la Porta del Drac (porte du dragon), grande sculpture en fer forgé qui symbolise le dragon mythique de Verdaguer, avec des ailes de chauve-souris, un corps squameux, une bouche ouverte et une langue sinueuse. Le dragon n'a pas pour adversaire saint Georges mais Hercule lui-même, parce L'Atlàntida est un poème dans lequel les références avaient été catalanisées. L'arbre du jardin des Hespérides de Verdaguer, par exemple, n'est pas un pommier comme dans le mythe classique mais un oranger méditerranéen: sur le jambage droit de la Porta del Drac, Gaudí a placé une petite sculpture d'un oranger portant des fruits dorés. Après la mort d'Eusebi Güell, en 1918, ses descendants ont cédé la maison et une partie des terrains pour la construction du Palau Reial de Pedralbes (Palais royal de Pedralbes). Les anciennes écuries, le manège et ce qui était la maison du concierge font partie du patrimoine de l'Université de Barcelone.